STRESS / Anxiété / Angoisse
Gestion des émotions



J'ai des résultats rapides depuis plusieurs années pour les crises d'angoisse et l'anxiété. Les personnes qui en souffraient sont parvenue à les éliminer. Alors, pourquoi pas vous ?
Pour revenir au calme, calmer ses angoisses, séances au cabinet à Bussigny près Lausanne ou près de Nyon ou à Genève (vendredi seulement). Les enfants qui souffrent de stress peuvent aussi bénéficier de techniques anti-stress spécifiquement adaptées à leur âge.

Contactez-moi pour davantage d'informations

Trop de stress est néfaste à la santé et il vaut mieux traiter le stress le plus tôt possible avant qu'il ne devienne chronique et épuise votre corps. Car les défenses immunitaires perdent alors du terrain, vous êtes dans un état de tension excessive, «prêt à exploser». Apparaissent alors la fatigue, la colère, voire même la dépression.
Et, le stress, quand il devient chronique, peut accélérer les processus de vieillissement.

Comment réduire le stress, l’anxiété, l’angoisse ?
Les techniques utilisées, pendant les séances que je vous propose en tant que thérapeute, sont issues de la Sophrologie, de l'hypnose, de la Pleine Conscience et de techniques ancestrales, afin d’obtenir des résultats rapides, efficaces et durables. Ces séances sont adaptées à votre type de stress et à votre personnalité. Ainsi, vous apprendrez les techniques qui vous aident à gérer votre stress.
Des enregistrements conçus pour vous, vous seront fournis après chaque séance pour que vous vous entraîniez chez vous entre chaque séance afin de progresser plus rapidement.
Ainsi, vous apprendrez à mettre en place ce qui vous aide, vous le découvrirez lors des séances.
Votre attitude va rapidement changer car vous saurez que vous avez les moyens de faire face. Vous vous sentirez davantage en sécurité, et apaisé(e).
Lors des séances, vous allez reconnaître ce qui se passe en période de stress dans votre corps et dans votre esprit et comment répondre aux phénomènes de stress ou d'angoisse (douleurs à la poitrine, boule à la gorge, etc...).Cela signifie que lors de situations stressantes, vous saurez comment faire face.
Vous apprendrez ainsi à répondre à votre stress. Vous saurez comment faire pour revenir au calme et à une certaine sérénité.
En général 2 à 5 séances suffisent. Lorsque les troubles d'anxiété sont anciens et installés, le nombre de séances nécessaires est plus important.
Le Stress à l'école est de plus en plus présent, les séances pour les enfants sont efficaces.

S’agissant plus particulièrement du Stress au travail et de la souffrance au travail, vous découvrirez comment être mieux, moins stressé, prendre du recul et arriver à une forme de lâcher-prise. C’est un sujet que je connais bien.
Vous éviterez ainsi le burn out. Il est à noter que des pertes de mémoires et difficultés de concentration sont observées en cas de Burn out, d'après le Dr Dabon, médecin spécialisé dans le stress au travail. Il dit " un des facteurs qui caractérise le burn out est la perte de mémoire et les sautes de concentration. C'est une conséquence neurologique logique".
Par ailleurs, vous pouvez vous demander si vous êtes stressé(e) depuis le plus jeune âge, si vous êtes hypersensible. Reportez-vous à la page sur l'hypersensibilité.

Comment gérer mes émotions ? Comment réguler les émotions ?
Emotion, sentiment, sensation ! Comment faire la différence ?
Certains vous diront qu’ils ne savent pas ce qu'ils ressentent alors qu’ils sont angoissés en permanence. Alors, qu’en est-il ?
Les émotions influencent notre quotidien et nos comportements, et sont très subjectives. 
Selon la culture, la religion, le système éducatif, l’histoire , une différence existe dans le fait de montrer ses émotions même si des réactions comme le combat ou la fuite sont universelles et les émotions qui leur sont associées, la colère et la peur, se retrouvent chez presque toutes les espèces... Parmi les 6 émotions de base, se trouvent la peur, la colère, la tristesse.
Que se passe-t-il lorsque nous éprouvons une émotion ? Comment réguler les émotions douloureuses?
Comment gérer la peur ?
Comment réguler la colère ?
Comment venir à bout de notre tristesse ?

Alphonso Cayceido a voulu avec la sophrologie enseigner la gestion des émotions. Aujourd'hui, c'est le tour de la Pleine Conscience qui tient le devant de la scène. Beaucoup de psychiatres comme Christophe André se sont intéressés au apport des nouvelles thérapies qui ont inspiré les cycles MBSR (réduction du Stress par la Pleine Conscience) que j'enseigne également.

Les études conduites actuellement par les scientifiques nous montrent la voie. ...contactez-moi

Souffrez-vous de Fatigue émotionnelle ?

Un jour, tout va bien. Vous êtes optimiste. Un autre, vous auriez envie de pleurer sur votre sort et celui du monde entier.
Il y a des moments vous êtes plus irritable, accablé, découragé, etc. Votre vie émotionnelle est en continuel mouvement avec des hauts et des bas incontrôlables.
Quand une situation ou un événement crée des émotions très fortes, vous pouvez ensuite vous sentir vide et complètement à plat. C’est une «fatigue émotionnelle», sous sentant psychologiquement épuisé.
Vous avez dépensé beaucoup d’énergie à «vivre» ce qui vous a bouleversé, alors, la fatigue est là, bien réelle. Accompagnée peut-être de désintérêt, de passivité, de difficultés à vous concentrer, etc..
Vous pouvez vous sentir à cran.
Vous mettez en place des stratégies pour vous protéger qui ne font que vous vous enlisez davantage. Vous pouvez aussi avoir cet autre réflexe de protection, en bloquant vos émotions, en pensant que c’est la façon de ne pas vous surcharger.
Or, ça ne fonctionne pas !
Alors, il vous reste à surmonter cette fatigue émotionnelle
Il existe des stratégies qui vous aideront à vous en sortir. Contactez-moi 


Savez vous faire la différence entre STRESS, ANXIETE, Crise d'angoisse et Stress post traumatique ?

Définition du Stress
Le stress est une vraie réaction biologique à une stimulation extérieure physique, psychique ou sensorielle. C'est un quasi-réflexe qui se décompose en trois phases : alarme, résistance, épuisement. Il est nécessaire de casser l’engrenage du stress pour ne pas entrer dans la phase de résistance et d’épuisement, de tension excessive où apparaissent fatigue, colère, et parfois dépression.
Définition de l'Anxiété
L'anxiété davantage apparentée à une peur diffuse, un stress constant dans une situation particulière. Souvent bénigne, elle peut prendre une forme pathologique : le trouble anxieux généralisé (TAG). Celui-ci se traduit par une anxiété permanente par rapport à l'avenir et à tout imprévu. Impossible pour la personne de se réjouir d'un événement positif futur, elle appréhende toujours "ce qui pourrait arriver"...
Le stress post traumatique
Le stress post-traumatique survient après un événement traumatisant. Les symptômes peuvent apparaître même plusieurs semaines ou mois après l'événement, entraînant insomnie, etc...
Définition des crises d'angoisse
Les crises d'angoisses sont accompagnées de malaises physiques et psychiques. Elles surviennent dans un environnement de stress et d'anxiété permanents. Chaque attaque provoque un climat qui favorise l'apparition de nouvelles crises.
Différence avec une attaque de panique
Une attaque de panique est caractérisée par une forte crise d’angoisse associée à une impression de mort imminente ou d’une sensation de devenir fou, ou de perte de contrôle de soi en agissant de façon anormal (par exemple : se rouler par terre en hurlant…). Ces crises peuvent dans certains cas se répéter et se chroniciser. On parlera alors de trouble panique.


De la fatigue chronique à l'épuisement professionnel puis au Burn out

Le Syndrome de Fatigue Chronique, certains signes sont :
- Une fatigue persistante non expliquée qui dure plus de 6 mois, Un sommeil non réparateur, Des douleurs musculaires inexpliquées, maux de tête importants et inhabituels, difficulté à se concentrer, hypersensibilité au bruit et à la lumière, changement de poids important, maux de gorge fréquents ou récidivants, symptômes grippaux à répétition, apparition de nouvelles allergies ou intolérances alimentaires, etc...
Cette fatigue si elle persiste peut conduire à l'épuisement
SEP ou syndrome d’épuisement professionnel est caractérisé par trois éléments :
1 - L’épuisement émotionnel : la personne n’a plus confiance en elle, s’isole, perd tout contrôle de ses émotions, devient soit amorphe en perte d’empathie, soit en proie à des excès de violence.
2 - Son attitude par rapport au travail change : la personne met les autres à distance pour se protéger, perd tout intérêt pour son travail et pour son entourage professionnel, voire personnel.
3 - La diminution de l’accomplissement personnel au travail : la personne se dévalorise, se sent inefficace et dans une impasse.
L’écroulement peut être soudain alors que des signes avant-coureurs existaient. L’individu a brûlé toutes ses réserves et se sent totalement épuisé et découragé. Il n’est tout simplement plus capable de travailler.
Le SEP est précédé de 5 types de symptômes
1 - Manifestations cognitives : Les premiers signes visibles sont cognitifs : Troubles tels que l’altération de la pensée, du calcul, de l’attention, et de la mémoire ainsi qu’une perte de créativité. La personne a du mal à traiter les informations complexes, à prendre des décisions, à passer d’une tâche à l’autre.
2 - Manifestations émotionnelles : L’épuisement ressenti par l’individu entraîne une perte de contrôle qui peut se manifester par des peurs mal définies, face à des situations nouvelles. La personne se sent tendue, irritable, d’humeur triste.
3 - Manifestations physiques : Les plus fréquentes sont les troubles du sommeil, les tensions musculaires, la modification du poids, les céphalées, les douleurs dorsales, les nausées et les vertiges.
4 - Manifestations comportementales ou interpersonnelles : La personne peut se replier sur elle-même, s’isoler ou avoir un comportement agressif, peut développer addiction aux tranquillisants ou autres substances.
5 - Manifestations liées à la motivation : Se sentant déprécié dans son travail, l'individu ressent une baisse de la motivation, un effritement de la valeur travail et se dévalorise. Il se dégage moralement de son activité et va jusqu’à dénigrer les tâches auxquelles il trouvait du sens.

Ces signes précurseurs, appelés aussi « pré burn-out », aboutissent au burn-out. La célèbre chercheuse Christina Maslach fut la première à décrire le concept du burn-out. Elle cite également un certain nombre de causes :
- Trop de travail, surmenage et manque de possibilités de récupération.
- Pas assez d’autonomie au travail. On surveille sans cesse les personnes qui travaillent et les travailleurs doivent en permanence rendre compte de ce qu’ils font.
- On n’est pas assez récompensé pour le travail réalisé ou la récompense arrive trop tard.
- On n’est pas traité de manière équitable au travail. Il n’y a pas de justice au travail. Les évaluations sont perçues comme arbitraires.
- Les valeurs des travailleurs ne correspondent pas aux valeurs de l’entreprise.
- On n’a pas de bons collègues ou on ne parvient pas à s’entendre avec le manager.
- L’entreprise est un système social comprenant des travailleurs, des dirigeants, la maintenance, les achats, les ventes, les techniciens. Ces systèmes doivent collaborer parfaitement pour créer une ambiance sereine. Dans ce cadre, nous ne sommes pas partisans des bureaux paysagers.

Caractéristiques du burn-out : Un signe important est le sentiment d’épuisement total. Il s’agit probablement du plus rapide à identifier. Toute votre énergie a disparu. Même les petites missions, les détails coûtent beaucoup d’efforts. Vous ne parvenez pas à sortir de votre lit, vous avez du mal et à peine l’énergie pour manger, vous avez des difficultés à réfléchir et être occupé à quelque chose, s’asseoir et se coucher demandent des efforts. Vous êtes tout au plus capable de râler çà-et-là. Le burn-out est une maladie liée à l’énergie. Votre corps vous fait savoir que vous devez ralentir, vous arrêter, vous reposer et partir en quête d’énergie. Profitez du calme, limitez le nombre de stimuli, ne vous disputez pas, ruminez le moins possible et prenez au besoin quelqu’un qui puisse vous accompagner. Généralement, le burn-out touche des personnes qui auparavant étaient très passionnées et travaillaient énormément. Des personnes ambitieuses, les plus motivées, celles qui travaillaient parfois jour et nuit. Mais à présent, c’est terminé. La chandelle a été brûlée par les deux bouts, l’énergie est épuisée. Le repos est recommandé. Cet épuisement va peu à peu contrôler votre vie. Vous devenez complètement apathique. Les émotions sont quasi inexistantes ou au contraires exagérées, accompagnées d’une colère ou d’une angoisse incontrôlée. Cette fatigue dure souvent six mois, parfois plus.

Passez-vous trop de temps sur les réseaux sociaux, les messageries, Internet ?

Combien de temps passez-vous sur réseaux sociaux ? 
Sur combien de réseaux êtes-vous inscrits ? Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, TikTok, etc…
Et puis, il y a Whatsapp, et tous les autres messages que vous recevez et auxquels vous devez répondre !
Avez-vous besoin de consulter tout le temps votre smartphone, tablette ou ordinateur  ?
Combien de temps parvenez vous à vous concentrer sans regarder vos notifications ?
ça vous démange, même si vous posez votre téléphone dans une autre pièce, vous en avez besoin !
Vous souvenez-vous de comment c'était avant ce besoin, s'il y a eu un avant  ?
Ce que les chercheurs commencent à pouvoir affirmer, c'est que les réseaux sociaux ont un effet sur le cerveau proche de certaines substances comme la cigarette.

Pensez vous que vous perdez du temps sur les réseaux sociaux ou sur Internet, mais que vous ne pouvez pas vous en passer ?
Le temps que vous passez là, vous ne l'avez plus pour faire autre chose et vous stressez car vous êtes toujours pressés, pour faire toujours plus vite toute le reste ?
Alors, si c'est le cas, vous devez vous faire aider à décrocher !

Jean Twenge, professeur en psychologie à l'université de San Diego, étudie les différences de santé mentale entre générations depuis vingt-cinq ans, et la crise actuelle serait due au smartphone.
Les adolescents « scrolleraient » non-stop sur les réseaux sociaux, se renfermant sur eux-mêmes et souffrant de la comparaison avec leurs semblables qui se mettent en scène sur Facebook ou Instagram. Certains ne peuvent plus se séparer de leurs mobiles même la nuit ! C’est la « nomophobia » : phobie d’être sans smartphone.
Un phénomène qui s’étend aux adultes, touchant davantage les plus jeunes. contactez-moi

Et si le sport pratiqué à outrance devenait une addiction
Les addictions sans drogue : une nouvelle forme de dépendance

Les addictions sans drogue sont une nouvelle forme de dépendance : Jeu pathologique, addiction au sexe, cyberdépendance… Un certain nombre de conduites dépendantes sont aujourd’hui classées comme en tant que telles.
Si une personne est "accro" à une connexion Internet, à l’orgasme, au jeu ou aux achats compulsifs, au point que ce phénomène parasite sa vie affective, sociale, professionnelle, alors il y a addiction: Ainsi, le temps consacré à l’activité en question est aussi un élément de mesure de cette dépendance ainis que l'effet de manque en cas de sevrage avec troubles de l’humeur et forte anxiété.
Ces addictions sans drogue sont encore mal cernées et évaluées mais de nombreuses études voient le jour actuellement, ce qui est prometteur. (les pays anglo-saxons ont une certaine avance dans la reconnaissance et la prise en charge de ces troubles).
Le sport pratiqué à outrance peut aussi être une addiction
La bigorexie est reconnue comme une maladie mentale par l'Organisation mondiale de la santé, depuis septembre 2011. Il s'agit de l'addiction au sport. « L'activité (sportive) peut occuper une place disproportionnée dans la vie de la personne et générer des conflits avec d'autres aspects de sa vie ».  Il ne s'agit pas ici d'une simple passion mais bien d'une dépendance car la pratique excessive d'un sport peut provoquer de nombreux problèmes de santé. Environ 15 % des sportifs pratiquant entre une et plusieurs heures de sport par jour peuvent être concernées par la bigorexie. La bigorexie est en partie physiologique
Les endorphines procurent la sensation de bien-être après une course. Cette sécrétion d’endorphine est bénéfique tant qu’on ne penche pas dans le « besoin » de retourner courir. Ainsi, les personnes peuvent aller pratiquer leur sport en étant blessées car elles en ont besoin !
Oû est la frontière entre Running Addict et Running Bigorexie ? je vous laisse répondre à cette question...

La régulation émotionnelle peut se mesurer par encéphalogramme !

La régulation émotionnelle est le processus par lequel on parvient à atténuer les stimulations perturbantes afin, par exemple, de rester concentré, d’améliorer son bien-être ou encore de mieux répondre aux exigences de son environnement.
La régulation émotionnelle vous est accessible à partir de la méthode spécifique que j’ai développée.
En se basant sur les résultats d’une étude publiée en 2013 qui avait mis au jour la présence des ondes thêta dans la régulation émotionnelle, une équipe de recherche montréalaise a soumis 24 personnes à une nouvelle étude : des électrodes ont été placées sur la tête de ces 10 hommes et 14 femmes afin d’enregistrer l’activité électrique de leur cerveau. Des enregistrements par électroencéphalographe ont permis de constater que seules les ondes thêta – qui oscillent entre 4 et 8 hertz – étaient déclenchées en situation de régulation émotionnelle.

Articles d'Actualités 

Ce que souhaitent les moins de 30 ans au travail : Entre quête de sens, urgence climatique, désirs sur-mesure et nouvelles formes de travail, le dialogue n'est pas toujours simple entre managers et jeunes recrues. Qu'attendent-ils, au juste, de leur métier ? Et de leur entreprise ? Qu'espèrent-ils accomplir ? article du Figaro  

Jamais autant de femmes managers n'ont claqué la porte   Le bilan de cette étude, menée sur la base d'informations communiquées par 333 entreprises, employant 12 millions de personnes, et de questionnaires adressés à 40.000 salariés américains et canadiens, est sans appel : les top managers claquent la porte en masse. Pour une femme promue, deux autres s'en vont. Dans les Comex, seul un siège sur quatre est occupé par une femme, et seul un sur vingt lorsqu'il s'agit de femmes issues des minorités. Article du Figaro

Serez-vous un jour comme les zèbres, capables de faire redescendre immédiatement leurs stress ?

Dans le livre "Pourquoi les zèbres n'ont pas d'ulcères", Robert Zapolsky, professeur de Biologie à l'Université de Stanford explique comment la fonction du stress leur est nécessaire pour fuir à l'approche d'une lionne, mais aussi comment ils se remettent à paître paisiblement, dès que le danger est passé, le corps ayant retrouvé son équilibre homéostatique.
En tant qu'être-humain, il y a d'autres facteurs qui nous en empêchent : Notamment, l'habitude d'anticiper et de ruminer. Nous sommes capables de réactiver une situation stressante simplement en y pensant.
Si nous ne pouvons changer les circonstances extérieures, il est nécessaire :
- d'apprendre à reconnaître la puissance de l'esprit et des fonctionnements qui nous projettent dans une réalité virtuelle, passée ou future et
- d'apprendre à revenir dans l'instant présent, dans un fonctionnement corps-esprit équilibré
grâce aux techniques que j'enseigne, vous pourrez y arriver !

Si vous avez aimé cette page, partager cette Page!
avec vos connaissances

Landing Page Creator